L’ASSOCIATION

LE NON-LIEU, association créée à Roubaix en 2002, travaille autour du lien entre le patrimoine, les mémoires collectives et la création artistique contemporaine. Son territoire d’origine l’a naturellement conduit à creuser la question du patrimoine industriel. Dans les projets qu’il construit sur l’ensemble du territoire de l’Eurorégion, le Non Lieu développe une démarche militante et transdisciplinaire qui se singularise par quelques lignes d’exigence récurrentes : l’intégrité des lieux et des supports patrimoniaux, la sollicitation et l’hommage aux mémoires collectives vivantes, la prise en compte de ces deux sources comme inspiration d’une création artistique faisant sens. Les actions de l’association naissent de rencontres fortes, de l’envie de réaliser des projets originaux hors norme.

Le Non-Lieu a un lieu : une partie de l’Usine Cavrois Mahieu, ancienne filature de laine comme il y en avait tant dans l’ancienne capitale textile. Dans ces locaux qu’elle a sauvé de la démolition et dont elle est devenue propriétaire, l’association développe des activités artistiques et culturelles en dialogue avec les traces du passé industriel.

POURQUOI « LE NON-LIEU »

La justification du titre tient à une réaction face au recours systématique au concept de lieu, à la prise en compte de l’importance croissante des non-lieux (Marc Augé : lieux de transition, de passage, d’anonymat, d’échange), et à la définition de Henri Thomas : « être un non-lieu, une totalité ouverte ».

M-H. Gauthier

LES OBJECTIFS DE L’ASSOCIATION

  • Développer les liens entre aspects patrimoniaux et manifestations contemporaines de la culture, notamment par la création d’événements (concernant les domaines des arts plastiques, vivants, du design et de la mode), et par l’édition (livres, CD, objets artistiques, cartes postales, etc…).
  • Créer des opportunités d’expression pour les artistes.

bandeauA cette occasion, Olivier Muzellec a ouvert la soirée par un discours :

« Qui aurait pu imaginer, quand une petite équipe de personnes motivées a créé en 2002 lʼassociation  le non-lieu, quʼen dix ans elle accumulerait un tel palmarès dʼinitiatives, événements et autres aventures dont la liste exhaustive laisse pantois ! Si, en quelques années dʼactivité, lʼassociation a pu gagner la confiance de ses collaborateurs, collectivités partenaires et financeurs, il nʼen demeure pas moins quʼaprès dix ans dʼexistence, elle garde une conscience aiguë de la précarité de sa situation et de lʼabsence de prise en compte des grandes causes quʼelle défend :

Tout reste à faire!

Il ne reste que peu de personnes du groupe fondateur, mais très rapidement sʼest constituée une incroyable équipe de bénévoles dont la détermination nʼa dʼégal que le dévouement ! Ainsi émerge progressivement le concept de  « non-lieusard ». Il est plaisant pour un ancien naturaliste de se livrer à un exercice de taxonomie pour en définir les principales caractéristiques.

Le non-lieusard est :

  • Un esprit libre qui nʼa dʼautre chapelle que celle de la défense de ses convictions
  • Un aventurier, il a le courage des défis quʻil se lance
  • Un défenseur du patrimoine, persuadé que lʼhistoire de la région et du pays ne peut sʼécrire en ayant comme seule matérialité châteaux et églises
  • Quelqu’un qui aime les gens, sincèrement et pour ce quʼils sont, apprécie la rencontre et lʼaction collective
  • Quelqu’un aussi de généreux et désintéressé : on nʼentre pas au NL pour sʼenrichir ou pour un plan de carrière, cela se saurait !
  • un bon vivant qui garde toujours le sens de la fête,
  • un artiste, ds la plus large acception du terme, et qui sait mettre sa créativité au service des causes quʼil défend !

 Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, nʼ’hésitez pas à nous rejoindre pour poursuivre une aventure parfois épuisante mais toujours riche ! »

Film réalisé à l’occasion des 10 ans du non-lieu, pour l’évènement Trésors de guerre : Cliquez ici

Soutiens permanents


Mécènes

dauvergne-ranvier