Usine des mémoires

Exposition photographique proposée par l’Anachronique Symposium Committee. L’usine Penaroya / Métaleurop racontée par les anciens salariés.

Créé en 2011, le collectif Anachronique Symposium Committee a pour vocation première de favoriser l’échange entre les différentes formes artistiques, le journalisme et les sciences humaines.

La réalisation de son premier projet « l’Usine des mémoires » résulte d’une étroite collaboration entre trois étudiants du Master « Mise en valeur du patrimoine » de l’université d’Artois, deux photographes plasticiens diplômés de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles et l’association ACED-Metallia.

Ce travail s’intéresse à l’histoire de l’ancienne fonderie Penarroya-Metaleurop, s’appuyant sur une campagne d’archives orales menée auprès des anciens salariés de l’usine, et sur une recherche photographique des traces visibles ou invisibles qui témoignent d’une histoire plus que centenaire.

L’exposition présente une lecture globale, documentée, documentaire, artistique de l’histoire de la fonderie Penarroya-Métaleurop, site métallurgique emblématique oublié au cœur d’un territoire à l’identité minière volontairement et univoquement promue.
www.a-symposium.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour visualiser le diaporama de l’exposition

CABARET DE L’UNION
Dans le prolongement de l’exposition, soirée organisée par TEC,
Travail et culture,
http://travailetculture.org

  • Installation vidéo « Pièces et mémoire », réalisation Elise Leclercq.
  • Débat : La mémoire et sa transmission peuvent-elles se passer d’un espace identitaire et symbolique ?
  • « Je me souviens, du formica, du gerflex, des chiens enragés, de la pelle à charbon… », spectacle proposé par la Compagnie Clastic Théâtre et mis en scène par François Lazaro.

Télécharger le programme de la manifestation

Cliquez sur l’image ci-dessous pour visualiser le diaporama de l’évènement

« M’accorder ton accordéon »

Soirée ambiance cabaret :

Casilda Rodriguez fait entrer dans son accordéon l’univers sonore fantastique de Pierre Vasseur, invitant la mezzo Anne Vasseur-Gilbert à chanter des textes esprit ch’nord de Daniel Lemahieu.

Avant-goût : M’accorder ton accordéon, L’amour meetic, L’endive et le chicon, Que sont nos usines devenues ? Ni p… ni soumises, Le p’tit quinquin d’mon cœur … Esprit jazz, classique et populaire à la fois.

Ça fonctionne par sets de quatre à cinq chansons, alternant avec des pauses bar – soupe. La série de sets accordéon et chant commence à 19H et se poursuivra à 21H avec des reprises et variations.

Voir le diaporama

Le cabaret de l’Union s’invite à la Forge !

Pour ce « cabaret de l’union » construit en partenariat avec le Non-Lieu, l’association Travail et Culture donne carte blanche à Daniel Lemahieu :
Coïncidence incroyable, c’est dans l’ « usine à sa mère » que le petit roubaignot du quartier devenu auteur dramatique, nous présentera quelques aspects de sa création et des sujets qui lui sont chers (et la ville de roubaix n’en est pas le moindre !).

Voir le diaporama | Voir le programme

Nuit des arts #2

L’association profite des travaux de rénovation de deux ateliers d’artistes par les élèves du lycée Louis Loucheur pour faire un état de ses lieux et rendre hommage aux acteurs de ces transformations. D’autres lieux en devenir (Calais et les migrants, Lambiotte et son usine désaffectée,…) sont évoqués dans les créations des artistes.

Ont participé à cette exposition :

  • Bruno DESPLANQUES, peinture
  • Alain LAURAS, photos d’usine à Lambiotte
  • PAT LE CHAT, wycinank
  • Marie-Jeanne NEIRYNCK, portraits des élèves du Lycée Loucheur
  • Antoine REPESSE, sortie d’usine
  • Thiubault VANDERMERSCH, migrants

Nuit des Arts #1

La « nuit des arts » est une initiative de la ville de Roubaix qui vise à fédérer les lieux d’exposition et les bars/restaurants en créant des circuits permettant de les visiter. Elle est associée à un événement marquant pour la ville (« nuit des musées » en mai, braderie de l’art en décembre).

Voir le diaporama

Noël au non-lieu – 12 décembre 2009

Le samedi 12 décembre 2009, s’ouvrait, à 17h, une manifestation dédiée aux fêtes de fin d’année à la Forge. Associé à « la troupe à Manou », à l’orchestre « à l’orti » et à la boulangerie « pain de voyage », le non-lieu proposait un programme festif et musical.

Cette soirée inaugurée par la traditionnelle veillée patoisante de la troupe à Manou accueillait un invité de prestige Le père-noël est venu nous rendre visite passant par la cheminée d’usine, qui pour l’occasion, a revêtu sa tenue de réveillon. Couleurs, magie et lumières étaient au rendez-vous pour le plaisir des petits et grands.

La soirée s’était prolongée par un apéro offert, puis par un repas aux couleurs locales, le tout rythmé par la prestation de l’orchestre franco picard « A l’orti », rejoint ensuite par les musiciens Kim Creighton et Jérôme Desliens.

Une animation de la boulangerie voisine « pains de voyages » (Laurence Quelen) ravit les gourmands de tous âges en mettant à l’honneur le Spéculoos.

Voir l’article du Nord Eclair